Le contexte local : pourquoi Berg et Coiron intervient ?

lundi 5 septembre 2016

En lien avec les enseignants et l’éducation nationale, les élus de Berg et Coiron ont décidé, le 5 mars 2014, de confier l’organisation des nouvelles activités périscolaires à la communauté de communes.

Pour les 11 écoles de Berg et Coiron, c’est donc la communauté de communes qui pilote l’ensemble de la démarche et permet ainsi d’offrir un même projet à tous les enfants du territoire.

Cette organisation a notamment permis de faciliter l’homogénéité des activités proposées (2 opérateurs pour 10 écoles) et du projet éducatif territorial.

L’organisation du temps sur Berg et Coiron est variable selon les écoles : soit une après-midi libérée de 3 heures soit 1 heure trois jours dans la semaine.

Les activités proposées se font sous la forme d’un accueil de loisirs périscolaire déclaré aux services de l’Etat). C’est le choix retenu par les élus de la communauté de communes pour assurer la qualité et de la sécurité de l’accueil. En effet, qui dit accueil de loisirs périscolaires (ALP) dit :
- un taux d’encadrement minimum, avec au moins un adulte pour 14 enfants de moins de six ans, au moins un adulte pour 18 enfants de plus de six ans,
- des niveaux d’encadrement, avec un minimum de 80% d’encadrants diplômés du BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur), ou équivalent, et la présence sur chaque école d’un directeur de site, titulaire du BAFD, brevet d’aptitude aux fonction de direction, ou équivalent,
- un projet éducatif et un projet pédagogique qui guident les animateurs dans le déroulé des activités, tout au long de l’année.

La CAF, Caisse d’Allocation Familiales, apporte une aide financière s’il y a déclaration ALP.


Actualités


Le territoire

Navigation

Dans la même rubrique