La taxe de séjour : les touristes participent pour une meilleure qualité d’accueil

mercredi 4 avril 2018

Ce n’est un secret pour personne, l’Ardèche est une destination touristique appréciée. Et Berg et Coiron n’est pas en reste dans ce domaine. A l’aube de la saison 2018 pour les professionnels, arrêtons-nous un instant sur l’une des retombées économiques du tourisme : la taxe de séjour...

Ruelles de Mirabel Grâce au patrimoine naturel, bâti, culinaire... de Berg et Coiron, on a recensé au cours de l’année 2017 près de 250 000 nuitées passées dans les campings, gîtes et chambres d’hôtes de Berg et Coiron.

Cette fréquentation a bien évidemment des retombées économiques non négligeables pour les commerçants, artisans et hébergeurs du territoire, mais elle permet aussi aux collectivités locales de soutenir le financement d’équipements et de services pour mieux accueillir les touristes.

Ainsi, la taxe de séjour intercommunale a été mise en place en Berg et Coiron en 2009. Elle est versée par le touriste à son hébergeur, qui la reverse à son tour à la communauté de communes. Chaque nuitée rapporte en moyenne près de 0,45 € à Berg et Coiron, soit plus de 120 000 € pour l’exercice 2017. Le revenu de cette taxe de séjour permet de financer l’office de tourisme qui assure la promotion de notre patrimoine ainsi que l’accueil et l’information des touristes.

Les nouveaux locaux de l'OT Berg et Coiron, quartier Montfleury

Grâce à cette ressource, les agents techniques de Berg et Coiron peuvent aussi entretenir les sentiers de randonnée).

Contact : Alexandra Bor - 04 75 94 07 95.


Portfolio

La plaine de Lussas depuis St Laurent sous (...) Lavilledieu

Actualités


Le territoire

Navigation