A la une

mardi 23 août 2016

Village documentaire de Lussas : un chantier créateur d’emplois en cours !

A l’occasion des états généraux du film documentaire à Lussas (du 21 au 26 août), zoom sur une activité économique incontournable du territoire (40 emplois, 4.5 millions d’Euros de retombées économiques annuelles...) : le village documentaire de Lussas. Une activité qui va encore se développer, avec la construction d’un bâtiment dédié à ces activités.

C’est la communauté de communes qui assure la construction du nouveau bâtiment dédié aux activités du pôle documentaire de Lussas.

Un bâtiment de 1.500 m² qui accueillera bureaux, salles de formation, studios de post-production et de mixage. Un projet qui, surtout va être créateur d’emplois : 40 nouveaux emplois dans les 2 années à venir.

Pour en savoir plus sur ce projet (financements, calendrier, travaux en cours...), deux réunions publiques ont déjà été organisées (les 4 et 18 juillet derniers) et ont attiré une centaine d’habitants.

Pose de la première pierre le 25 août

Avant de nouvelles avancées à vous faire partager sur ce projet en septembre prochain, réservez déjà votre jeudi 25 août, au coeur de la semaine des états généraux du film documentaire ! : ce sera la pose de la première pierre du chantier !

Pour plus d’informations, contact : Jérôme Claude au 04.82.85.47.98

PDF - 211 ko
Flyer réunions publiques village documentaire

Dossier en cours

Agriculture : une jeune association de 50 éleveurs vise à obtenir des financements régionaux et européens

Les membres fondateurs de l'association Au cours de ce printemps 2016, près de 50 agriculteurs pratiquant l’élevage ont créé "l’association pastorale du Coiron". L’objet de cette toute nouvelle association est simple : développer des projets en faveur de l’activité agricole pastorale.

Plus précisément, l’association va être, dans les prochains mois, l’outil qui permettra aux agriculteurs de bénéficier de financements importants.

Des projets d’aménagements pastoraux financés à 70%

Pastoralisme en Berg et Coiron Jean-François Crozier et Bernard Cholvy, les 2 co-présidents, livrent leur description de ces financements, mis en place par la Région Auvergne - Rhône-Alpes et l’Union Européenne pour soutenir l’activité pastorale : "ils sont destinés à subventionner des aménagements liés à une activité d’élevage, comme des points d’eau pour les bêtes, des clôtures, des parcs de contention..."

La communauté de communes s’est impliquée dans ce projet pour une raison simple, expliquent les 2 co-présidents : "aider les agriculteurs à monter les dossiers de subventions, dossiers parfois complexes. Le jeu en vaut la chandelle, puisque les projets retenus seront aidés à hauteur de 70%."

Ainsi, en janvier et février 2016, tous les agriculteurs concernés ont été invités à des réunions d’informations. Avec le partenariat de la Chambre d’Agriculture de l’Ardèche, les élus leur ont expliqué quelle est la marche à suivre, quels projets peuvent être financés ou non...

Un appui administratif aux agriculteurs par Berg et Coiron

Serge Villard (pays de l'Ardèche méridionale), Jean-Paul Roux et Jean-François Crozier (Comcom Berg et Coiron) et Karine Audouard (Chambre d'Agriculture) Jean-Paul Roux, président de Berg et Coiron et également agriculeur, justifie l’implication de la communauté de communes : "le cœur du métier de l’agriculteur est avant tout de produire et de mettre en valeur notre territoire. Et c’est pourquoi les élus ont décidé de mettre à disposition des agriculteurs concernés un chargé de missions de la communauté de communes et une chargée de missions de la Chambre d’Agriculture pour monter les différents dossiers de subvention."

Avec la mobilisation des éleveurs du territoire et la création de "l’association pastorale du Coiron", les objectifs de la première phase de la démarche sont atteints.

Il s’agira dans la seconde moitié de l’année 2016 de monter les dossiers (demandes de devis, remplir les dossiers de demande de subvention) et de candidater auprès de la Région et de l’Union Européenne. Les aménagements subventionnés devraient débuter en début d’année 2017.

Contact : Emmanuel Fitte au 04-75-94-07-98.


Actualités


Le territoire